top of page
IMG_0486 (1).jpg

 Jenk:  "Ne craignez pas l'échec mais soyez terrifié par le regret."

Numéro XIII Cover Feature  Empower

Interviewé Shwetha Rajesh 

Jenk est un entrepreneur social de 16 ans, conférencier, activiste du changement social, DJ, acteur et présentateur ainsi que le fondateur et CMO de Thred Media, une entreprise 100% sociale axée sur l'édition, le conseil et la production destinée à la génération Z. .
Jenk a été présenté dans plus de 250 articles, dont Forbes, Business Insider, Oracle Star-up et a remporté plusieurs prix, dont le Diana Award 2021, et Jenk est membre du Google Z-Council, Oracle Star-Ups, Microsoft Surface équipe de jeunes entrepreneurs et The Knowledge Society (TKS). Jenk aime parler de l'avenir de la génération Z, de l'entrepreneuriat des jeunes, du changement social et de l'emploi des jeunes dans l'espoir d'aider d'autres jeunes à développer leurs idées percutantes.

Vous avez fondé iCoolKid alors que vous n'aviez que huit ans, qui a ensuite évolué pour devenir Thred Media. Quelle a été votre principale source d'inspiration pour devenir entrepreneur ?

Jenk : Je suppose que le meilleur endroit pour commencer est au début.
En toute honnêteté, je ne savais même pas ce que signifiait le mot entrepreneur, donc je n'ai certainement pas commencé par dire que je voulais en être un. Vous commencez simplement par imaginer ; c'est à peu près tout, des pensées dans votre tête. Donc, l'étiqueter comme étant un entrepreneur est la dernière chose à laquelle vous pensez, mais les gens commencent à vous étiqueter bien avant que vous ne vous étiquetiez vous-même.
Mon voyage a commencé quand j'avais 8 ans. J'ai fait un Show and Tell lors de l'assemblée de mon école, puis il m'a fallu 3 ans pour créer mon premier site Web, iCoolKid.
Il y a certainement eu une tonne d'hésitation car j'ai fini par embaucher et licencier 3 créateurs de sites Web différents en cours de route. C'était très frustrant et démoralisant, mais l'état d'esprit positif a prévalu et nous avons continué. Nous avons embauché notre premier employé en mai 2016 qui était en fait mon professeur de guitare à l'époque et une très longue année plus tard, mon premier site Web iCoolKid.com a été lancé.
En cours de route, les jeunes ont commencé à tendre la main et à partager avec moi leurs situations personnelles réelles. Au début, il ne s'agissait que de quelques messages par semaine, puis est passé à plusieurs messages par jour au cours des 2 années suivantes. Chacun d'entre eux m'a donné une compréhension meilleure et plus réaliste de ce que les autres Gen Zers traversaient aux quatre coins de la planète. Cela m'a également fait réaliser que j'ignorais naïvement le sort de la communauté de la génération Z elle-même que j'étais censée représenter, qu'il s'agisse d'adolescents gays en Russie qui se sentaient suicidaires parce qu'ils ne pouvaient pas faire leur coming out à leurs parents, ou des jeunes filles utilisant les déchets des poubelles comme produits d'hygiène féminine, ou encore de très jeunes adolescentes creusant des tranchées près de leurs écoles pour avoir de l'eau potable.
Les sujets couvraient tout l'éventail des problèmes sociaux, des choses que j'ignorais tellement, ayant grandi dans un foyer sûr, propre et progressiste.
Après avoir entendu des centaines d'histoires sincères, toutes plus poignantes les unes que les autres; J'ai commencé à réfléchir beaucoup plus à l'utilisation que je voulais faire de mon site Web et de la plate-forme et aux objectifs à long terme, lorsque j'ai décidé que je voulais que cela ait une signification plus grande et que je m'efforce d'atteindre des niveaux d'éducation plus élevés, menant finalement à des étapes concrètes pour créer un changement à plus grande échelle.
En 2019, je me suis lancé dans un nouveau voyage qui comportait 4 étapes :
J'ai renommé iCoolKid en Thred - J'ai aimé le nom Thred parce qu'il y avait un fil de continuité qui reliait toutes les histoires que j'entendais. Ce fil, était le besoin de changement.
J'ai recentré le contenu pour qu'il soit 100 % de changement social, pas seulement une partie, mais en fait le tout.
J'ai repositionné la démographie, passant de 8 à 13 ans à 16 à 24 ans et plus.
Enfin, j'ai restructuré l'entreprise pour inclure le conseil aux côtés de la verticale de l'édition afin que nous puissions parler aux entreprises, leur donner des idées et obtenir leur adhésion à nos mouvements.
Enfin, en juillet 2020, nous avons lancé Thred.com - un tout nouveau site Web qui était 100% axé sur le changement social et à ce jour, Thred.com a 18 mois et compte des visiteurs de plus de 180 pays, 11 employés à temps plein dans notre bureau de Londres et 10 graveurs distants. 
Trois piliers commerciaux
Nous avons 3 piliers principaux qui se triangulent pour former Thred Media.
1er pilier - Thred Publishing
Son principe central est le site Web 100% axé sur le changement social Thred.com
2ème pilier - Communauté Thred
Il y a plus de 200 000 abonnés sur tous nos canaux de médias sociaux, ainsi qu'un groupe incroyable d'ambassadeurs, de stagiaires, d'écrivains à distance et de membres de Discord.
3ème pilier - Thred Consulting (finance tous nos autres travaux)

 

Thred Media est tout au sujet de la culture des jeunes et de GenZ. Beaucoup de gens pensent que le type d'activisme et de changement auquel GenZ croit, en particulier l'activisme en ligne, ne suffit pas. Que pensez-vous du fait que la génération Z crée un changement social ? 

Jenk : Chaque petite aide est la bienvenue et appréciée, qu'il s'agisse d'un poste, de 100 manifestations ou de 1000 réunions au parlement, car chaque petite aide et incite les autres à commencer, ce qui est extrêmement positif.

Je n'aime pas quand les gens jugent les efforts des autres ; c'est contre-productif et décourage les gens de faire de petits efforts qui mènent à un grand changement. J'aime aussi l'idée que les gens commencent le processus en tant que petits contributeurs et augmentent leurs contributions au fil du temps.

Vous avez été nommé le plus jeune PDG de Grande-Bretagne. Les gens ont-ils déjà douté de vos capacités simplement à cause de votre âge ? Qu'est-ce qui vous a aidé à surmonter un tel obstacle ?

Jenk : Honnêtement, personne ne doute de vos capacités parce qu'ils n'ont aucune attente de vous si vous êtes un enfant. Par conséquent, être jeune n'est pas un obstacle, c'est une opportunité d'essayer, d'échouer, d'apprendre et de réessayer.

On apprend beaucoup plus de l'échec que de la réussite et à cet âge, c'est le moment idéal pour essayer car le coût est si faible (pas de famille à subvenir aux besoins, pas de nourriture à mettre sur la table, etc.).

Que signifie pour vous être un « entrepreneur social » ?

Jenk : La partie sociale vient du fait que vous vous concentrez sur les initiatives positives pour la planète, et la partie entrepreneur vient du fait que vous êtes innovant et disposé à générer des résultats positifs pour la planète via une structure de démarrage. 

La prise de parole en public est une tâche ardue, quelle que soit son expérience. Vous avez parlé à TEDx 3 fois, comment vous préparez-vous à faire des discours ? La prise de parole en public vous est-elle toujours venue naturellement ?
Jenk: Parler
en public n'est intimidant que si le récit dans votre tête vous dit qu'il y a d'énormes conséquences négatives qui changent la vie si vous vous trompez, ce qui n'est jamais le cas, peu importe à quel point vous êtes mauvais. Il n'y a jamais de conséquences négatives qui modifient la vie dans le vrai sens du terme. Je pense que tout le monde devrait prendre des cours de théâtre s'il le peut pour se sentir à l'aise de parler en public, car les jeunes ont beaucoup à dire et ont la possibilité de le dire. Par conséquent, vous voulez vous assurer que vous êtes prêt et capable de saisir pleinement les opportunités lorsqu'elles se présentent.
 

En plus d'être un entrepreneur et un conférencier, vous êtes également un DJ. Qu'est-ce qui t'a fait découvrir le DJing comme passion ?

Jenk : J'ai découvert la musique très tôt car on la jouait dans toute la maison, toute la journée, du jazz au classique en passant par la house music. Ma mère était DJ dans les années 80 et elle m'a encouragé à l'essayer et une fois que je l'ai fait, je n'ai jamais regardé en arrière.

What advice do you have for individuals who may be on their own journey of self-discovery, suspecting they might autistic? How can they navigate the process of seeking a diagnosis and finding support? What advice do you have for individuals who may be autistic or facing similar challenges? How can they find strength, acceptance, and a sense of community?

 Lou: Firstly, I would say congratulations on learning more about yourself. If you think that you are autistic then it can be helpful to learn more about being autistic from other autistic people’s experiences. Social media and specifically the #ActuallyAutistic hashtag is a good place to start. It can also be useful to think about strategies you can put in place to cope and to help yourself. For example, using an emotion wheel to identify the specific emotion you are experiencing if you struggle with identifying your emotions or looking at google earth in

advance to see what places look like, if you struggle with new places and unpredictability. If

you are struggling to accept yourself, I would remind you that for so long the world has

taught us that as autistic people, who we are isn’t good enough so we have to fight back.

Loving our authentic autistic selves is an act of rebellion.

In your opinion, what are some key steps that society can take to create a more inclusive and supportive environment for neurodivergent individuals? How can we promote understanding, reduce stigma, and ensure equal opportunities for all?

 Lou: In my opinion, we need to start being more accepting of difference and focusing less on

conformity. It is important that we value the inherent worth of each person. I would love to

see public spaces become more accessible to neurodivergent people through for example,

making accessibility adjustments (E.g. having quiet spaces and sensory adjustments) as well as more understanding of autism and the different ways autism may present. In the world, I think we need to stop judging autistic traits (including when autistic traits present in non autistic traits) such as, bluntness, moving differently from the norm and having intense

interests.

Can you share any personal anecdotes or stories of how your advocacy work has made a positive impact on autistic individuals? What are some memorable moments or feedback you have received?

Lou: I have had so many lovely messages and feedback from people and they honestly always make me feel so grateful. Some of the most memorable messages are from an autistic person who said that my content had allowed them to feel represented, imagine a future for themself and saved their life in a dark time. Equally, I love it when autistic people realise that they are autistic from my content, sometimes after 60 or 70 years of not knowing and not having the answer as to why they are struggling so much or feel so painfully different.

RONDE DE TIR RAPIDE AVEC JENK 

Décrivez-vous en un mot

Musicien préféré

La chanson que j'ai en boucle en ce moment

Une chose sans laquelle je ne peux pas vivre

Quelque chose que je pourrais manger pour toujours 

Le livre qui m'a beaucoup marqué

 Pratique

Kanya West (nouveau) et Rachmaninov (ancien)

Fille d'anniversaire, Stormzy

Casque 

Sushi

Super Freakonomics

Enfin, quelle est, selon vous, la meilleure façon de commencer à changer la société en tant que jeune ?

Jenk : La chose la plus importante est de vous impliquer dans quelque chose qui vous tient vraiment à cœur, quelque chose que vous voulez soutenir à long terme

Une fois que vous avez fait cela, il y a 6 niveaux de base d'activisme :

1- Soyez un consommateur activiste depuis votre canapé - dépensez avec des entreprises avec lesquelles vous vous alignez lors de vos achats en ligne - laissez votre portefeuille parler pour votre boussole morale.

2- Prêtez votre voix - discutez avec des amis - utilisez les réseaux sociaux pour exprimer votre point de vue et partager du contenu

3- Prêtez vos pieds - trouvez des événements où des personnes partageant les mêmes idées vont protester et les soutenir

4- Rejoignez une organisation - pensez à rejoindre un mouvement réel, assistez à des réunions

5- Dirigez un chapitre local - devenez le leader des réunions tenues dans votre région

6- Impliquez-vous dans le changement de politique au niveau du gouvernement - créez des pétitions - rencontrez vos députés locaux

Chaque niveau est activisme! Impliquez-vous simplement dans quelque chose qui vous tient à cœur.

Profils sociaux de Jenk : 

Lousie Chndler Interview

Jenk Oz

bottom of page